Guipavas - Guilers (3-0). Moguérou a trouvé sa place à Guipavas

31 octobre 2012 - 19:48

Victorieux dimanche contre Guilers (3-0), les Gars du Reun ont notamment pu compter sur l'apport de Maxime Moguérou, très actif sur l'aile droite. L'ancien Brestois et Plabennecois revient sur son parcours et tire le bilan du début de saison.

Arrivé cette année à Guipavas, Maxime Moguérou entre dans le monde du football à l'US Rochoise, à 6 ans, avant de rejoindre le Stade Brestois à l'âge de 13 ans. L'attaquant a passé cinq ans dans le club brestois, dont il garde le souvenir d'une belle aventure humaine. Mais ce passage au SB29 est avant tout pour lui une «expérience extraordinaire d'un point de vue sportif» puisqu'elle lui a donné l'occasion de se confronter à de grands clubs français, tels que le PSG, le Stade Rennais ou encore LeMans. Ces cinq ans passés, il avait rejoint Plabennec en 2010. Deux saisons enrichissantes au cours desquelles il a côtoyé d'anciens joueurs du Stade Brestois. Il a fini par mettre un terme à l'aventure plabennecoise, afin de donner plus de place aux études.

«Joie et bonne humeur» à Guipavas

Actuellement étudiant en deuxième année d'école d'infirmier, la difficulté de concilier sport et cursus universitaire l'a poussé à se tourner vers Guipavas. L'occasion de prendre du plaisir à jouer avec des amis, avec la certitude d'évoluer dans un club où «les notions de joie et bonne humeur sont les mots d'ordre, ce qui correspond à mes valeurs.» Son début de saison avec Guipavas avait commencé de belle manière, par deux victoires. Mais l'élimination au premier tour de la Coupe de France, forcément décevante, et une mauvaise série de deux revers en championnat rendaient la victoire impérative face à Guilers dimanche, afin de rester au contact du trio de tête. C'est chose faite.

«On ne parle pas encore d'objectifs»

Reste maintenant à poursuivre dans ce sens. «Pour le moment, je suis satisfait de mes débuts avec Guipavas, je continue d'apprendre avec des joueurs et un entraîneur d'expérience. J'essaye également d'apporter ce que j'ai pu acquérir lors de mon passage au Stade Brestois et à Plabennec, explique Maxime Moguérou. On est des compétiteurs. On ne parle pas encore d'objectifs mais on essaye simplement d'enchaîner les bons résultats tout en prenant du plaisir». L'avenir nous dira si cette recette réussira à Maxime Moguérou et aux Gars du Reun cette saison.                

Commentaires

Aucun événement