CDF : Guipavas GDR 3-1 Trégunc US. Guipavas qualifié !

25 octobre 2016 - 16:52

C'est une véritable performance qu'ont accomplie les protégés de Nathalie Milin ce dimanche. En éliminant Trégunc, Guipavas sera au rendez-vous du 7e tour de la Coupe de France et ce pour la seconde fois de son histoire.

La réputation de dame coupe de France, si belle quand on gagne et si cruelle quand on perd, a pu une nouvelle fois se vérifier, ce dimanche, au stade Éric-Lamour, où près de 350 spectateurs avaient bravé le froid et la pluie pour venir encourager leurs protégés. Et le moins que l'on puisse dire c'est que lorsque l'arbitre a sifflé la fin du match, le contraste était saisissant entre, d'un côté, les Guipavasiens qui exultaient et, de l'autre côté, les Trégunois totalement dévastés et qui avaient du mal à cacher leur déception, tant leur prestation du jour aurait sans doute mérité un autre sort, car cela n'avait rien à voir avec l'équipe qui s'était produite ici-même début octobre.

« Beaucoup de regrets » 

« On rate un penalty, on tape deux fois les montants, on fait une grosse erreur sur leur deuxième but », regrettait Hubert Castets, le coach trégunois, qui avait du mal à cacher sa déception. Néanmoins, le technicien visiteur voulait aussi retenir le positif : « Même si le pire dans le football est d'avoir des regrets, et aujourd'hui on en a beaucoup, Je veux quand même retenir notre état d'esprit, notre engagement. On tient notre match référence à ce niveau-là, il faut que cela nous serve pour la suite ». Du côté des vainqueurs, on savourait ces moments, à l'image de la présidente, Nathalie Milin : « Se qualifier pour le 7e tour est évidemment une grande satisfaction et une grande récompense pour tous les bénévoles qui oeuvrent pour la bonne marche du club. Cela va faire parler du club. Et pourquoi pas recevoir une Ligue 2 au prochain tour. Cela serait magnifique ».

Brest au prochain tour ? 

Même son de cloche chez Éric Hernandez, le coach guipavasien : « À l'inverse du championnat, il faut bien reconnaître qu'on a eu de la réussite, on a été efficaces. L'objectif est atteint. Maintenant, attendons le tirage et nous verrons bien. » Du côté des protagonistes, Emmanuel Salaun, l'un des héros du jour, qui avait disputé le 8e tour l'an passé avec Saint-Renan, savourait aussi la qualification : « c'est super pour le club, je suis content. Maintenant, on espère tirer un gros et bien continuer en championnat ». Nul doute que les 492 licenciés et les nombreux bénévoles seront à l'écoute du tirage tout en espérant le gros poisson : le Stade Brestois 29.
Y. C.

Source : www.letelegramme.fr

Commentaires

Aucun événement