2 653 027 visites 5 visiteurs

François Quentel

 Aujourd’hui Qui es tu ?

 

François QUENTEL

f


 

1)    Peux tu nous dire où et quand tu es né ?

Je suis né à Guipavas le 02 mars 1933.

2)    Quels sont tes liens avec la ville de Guipavas ?

Ma famille est originaire de Guipavas et j’y ai toujours vécu.

3)    Quels sont ou ont été tes activités en dehors du football à Guipavas ?

J’ai d’abord été ouvrier à l’arsenal de Brest pendant 14 ans puis en 1963, je suis devenu artisan plombier à Guipavas jusqu’en 1992, date de mon départ à la retraite.

4)    Quand as-tu signé au club en tant que joueur ?

Je pense avoir signé ma première licence aux GDR en 1948. C’était en minimes et j’avais 15 ans.

5)    Combien d’années as-tu joué aux GDR ?

J’ai d’abord joué aux GDR de 1948 à 1952 puis après une interruption j’y suis revenu entre 1954 et 1956 et après un nouvel arrêt j’y suis encore revenu entre 1958 et 1962.  Après de 1962 à 1973, j’ai arrêté de jouer par obligation professionnelle. Je suis encore revenu aux GDR en 1973 comme délégué et dirigeant de l’école de foot et cela jusqu’en 2016.

6)    A quelle place jouais-tu ?

J’étais arrière latéral gauche.

7)    A quel niveau as-tu joué? ( à Guip ou ailleurs)

J’ai joué en  en 1ère division de district et en PH

8)    Peux-tu citer  certains de tes co-équipiers aux GDR ?

J’ai joué avec tellement de joueurs que j’aurais peur d’en oublier…

9)    Penses-tu qu’il y ait beaucoup de différences entre les conditions d’entrainement, de déplacement ou de match que tu as connues et celles d’aujourd’hui ?

Pour les déplacements on partait en car avec femmes et enfants et on avait les landaus sur le toit du car.

A la fin des matchs, les douches faisaient souvent défaut. Parfois il y avait un bac à eau de 200 litres alimenté grâce à une gouttière par l’eau de pluie. Il y en avait un pour chaque équipe. Il valait mieux être dans les premiers à se laver pour avoir de l’eau propre car le dernier avait en général de l’eau bien boueuse.

En ce qui concerne les entrainements, on partait souvent courir de Kerveillant vers l’actuelle rue de Champagne ou à l’époque il n’y avait que des bois.  Ensuite on revenait et l’on jouait un match.

Pour les matchs, tout le monde jouait le dimanche, les jeunes le matin, puis vers 13h30 c’était l’équipe B et enfin l’équipe première à 15h00. Tout se jouait donc à Kerveillant et par tous les temps. Le terrain était du coup parfois en mauvais état.

Sinon on ne pouvait pas jouer en coupe de France car le terrain de Kerveillant n’était pas homologué. On jouait par contre la coupe des patronages et celle de l’ouest.

En ce qui concerne les matchs, il pouvait y avoir de grosses affluences jusqu’à 7 ou 800 personnes pour les derbys. Je me souviens d’un match à Kerhuon que l’on avait gagné. Le journal avait titré « un seul homme heureux à Kerhuon : le trésorier » car il y avait eu près de 1200 spectateurs.

 

10) Le matériel et les équipements ont-ils beaucoup changé par rapport à l’époque où tu jouais ?

Bien sur ça n’a rien à voir ! En hiver il me semble qu’il fallait s’entrainer sur l’ancien terrain de basket des GDR (à l’emplacement de l’actuelle rue abbé Kerveillant) car il était éclairé. En revanche il n’y avait pas d’éclairage sur le terrain de foot. On n’était d’ailleurs pas toujours très nombreux à l’entrainement.

En ce qui concerne le lavage des maillots. Les dirigeants mettaient les sacs de maillots le dimanche soir sous l’escalier chez Defienne (actuel Poêlon) et Anna Stefan venait les récupérer. Elle allait ensuite les laver au Lavoir près de l’Awena puis les mettait à sécher chez elle. Pour Les jeunes, les parents devaient laver à tour de rôle les maillots.

 

11) Quel est ton meilleur souvenir avec les Gars du Reun ?

J’ai beaucoup de bons souvenirs dont celui d’avoir vu le 40e chalenge du printemps. Je me souviens aussi d’une fois où en coupe après avoir été menés 3 à 0 par St Roger, on avait gagné en prolongations. Il y a aussi les voyages à l’étranger avec l’école de foot. Certains joueurs séniors comme Rolland Calvez ou Jo Le Droff faisaient partis à l’époque de ces équipes de jeunes.

12) Et le plus mauvais ?

Je n’ai pas de mauvais souvenirs avec les GDR.

13) Quel est pour toi le meilleur joueur que tu aies vu ou côtoyé aux Gars du Reun ?

Il y en a plusieurs et les citer serait vraiment trop long.

14) As-tu une anecdote particulière liée à ton parcours aux Gars du Reun ?

Oui j’ai joué avec les GDR contre le stade brestois lors de sa première année d’existence lors de la saison 1950/51. Le stade brestois est né à la suite de la réunion de cinq équipes de patronages de Brest. Ils avaient une très belle équipe et nous avions été très sévèrement battus !! Ils sont d’ailleurs montés régulièrement les années suivantes.

15) Quel lien gardes-tu avec les GDR ?

Je suis toujours membre des GDR et je vais voir régulièrement les matchs.

16) Viens- tu régulièrement aux matchs ? et pourquoi ?

Je viens régulièrement au match car j’aime le foot et cela me permet de rester dans l’ambiance du club.

17) Si tu devais donner un conseil aux générations qui jouent aujourd’hui aux Gars du Reun quel serait –il ?

Aimer son maillot et ses couleurs.

18) Quelle personne aimerais- tu voir dans cette rubrique ?

Il y en a beaucoup parmi les bénévoles du club.

févr.
févr.
mai
11:30
Complexe de Pontanné et Stade Eric Lamour
Pl Equipe Pts Jo G N P Bp Bc Diff
1 Langueux US 26 13 8 2 3 19 9 10
2 Plouzané ACF 26 13 7 2 4 19 13 6
3 Pontivy S 25 13 6 7 0 16 4 12
4 Guipavas GDR 25 13 8 1 4 18 14 4
5 Lorient FC 56 3 22 13 7 1 5 23 16 7
6 Saint Brieuc S 2 21 13 6 3 4 17 10 7
7 Trégunc US 20 12 6 2 4 13 11 2
8 Saint Renan EA 18 13 6 0 7 17 19 -2
9 Saint Brieuc GCAS 16 13 5 1 7 20 18 2
10 Landerneau FC 16 13 4 4 5 19 18 1
11 Ploufragan US 12 13 2 6 5 17 23 -6
12 Plabennec S 2 11 13 3 2 8 14 24 -10
13 Larmor Plage US 7 12 2 2 8 7 14 -7
14 Lannion FC 2 7 13 2 2 9 8 34 -26