2 923 638 visites 29 visiteurs

LES PREMIERS MOTS DE DAVID BOUARD, LE NOUVEAU COACH DES GDR.

6 juin 2018 - 22:10

David Bouard : Le nouveau coach qui vient de s’engager aux Gars du Reun est un quimpérois d’origine de quarante et un ans.  Il  a réalisé un très beau parcours dans le monde du football professionnel. Formé initialement au Stade Quimpérois sous la houlette de Raymond Keruzoré, il intègre en 1996  le centre de formation du SM Caen. Sa carrière le mène ensuite au FC Lorient où  entre 1998 et 2004, il remporte une coupe de France et participe à l’accession en L1. Entre 2004 et 2007, il œuvre aux Chamois Niortais et  remporte le championnat de National. Enfin, il va porter pendant trois années les couleurs du stade brestois et participer ainsi  à l’aventure de l’accession en L1 en 2010. Il achève sa carrière de joueur au Vannes OC. Il compte à son actif 370 matchs  de L1 et L2. Pour l’anecdote, David a aussi fait partie en 2011 de la sélection bretonne qui s’était inclinée, à St Nazaire,  par un but à zéro face à  l’équipe nationale de Guinée équatoriale dirigée à l’époque par Henri Michel. Il a fait ses premières armes d’éducateur au FC Lorient où pendant une saison il a eu sous sa responsabilité les U15. Il est devenu ensuite  l’adjoint de Thierry Froger au Vannes OC entre 2013 et 2014, avant de coacher une saison Muzillac (R3) et enfin diriger la saison dernière les Voltigeurs de Chateaubriand (N3). Il s’est engagé officiellement avec les GDR de Guipavas pour les trois prochaines saisons. C’est fort aimablement qu’il a accepté de répondre à quelques questions et de nous faire part de ses premières impressions sur son nouveau club 

 

- Quelles sont tes premières impressions sur les GDR ? Que sais-tu pour l’instant du club et de ses joueurs ?

 J’ai un ressenti très positif. Le projet imaginé par Nathalie Milin, Stéphane Abgrall et Arnaud Kernevez correspond tout à fait à l’état d’esprit des joueurs. De plus je suis impressionné par le nombre de partenaires. L’identité du club est forte et il faut être vigilant pour bien la respecter. Je dois donc apporter ma pierre à l’édifice. La philosophie du club me plait. Ici les gens sont vrais, les joueurs aiment vraiment leur club et enfin le projet est réalisable.

 

- Pourquoi avoir choisi Guipavas qui évolue en dessous du niveau que tu entraînais cette saison ?

 Comme je le disais, je suis un homme de projet. J’aurais pu rester à Chateaubriand où je m’entendais bien avec les dirigeants mais le projet des GDR avait à mes yeux plus de sens et correspondait plus à ma nature. Mon discours sera aussi sans doute plus entendu à Guipavas. De plus, il faut aussi le dire et que les gens en aient conscience, le club dispose d’infrastructures qui sont excellentes et que certains clubs pros n’ont pas !

 

- Comment te définirais-tu en tant qu’entraineur ? (conception du jeu, rapport avec les joueurs…)

 J’aime les joueurs. Je suis proche d’eux. Je suis ouvert et j’aime parler avec eux. Je suis le un coach qui aime « savoir » sur mes joueurs. Pour qu’ils soient bons, je dois savoir qui ils sont. J’ai besoin de savoir quand ça ne va pas. Sinon j’aime le jeu mais il y aussi le résultat. Je suis perfectionniste. J’aimerais apporter beaucoup à mes joueurs mais il faut qu’ils soient prêts à y aller.

 

- Est-ce que certains de tes entraîneurs ont eu une influence sur ta manière de voir le foot et de le transmettre aux équipes que tu coaches ?

 Bon bien sur Christian Gourcuff m’a influencé. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si plusieurs autres anciens joueurs lorientais comme Aranud Le Lan, Nicolas Cloarec ou même Eli Kroupi sont devenus entraineurs. Comme je le disais, j’aime le jeu et Christian m’a beaucoup apporté à ce niveau là. Mais d’autres aussi m’ont apporté, en fait tous te donnent quelque chose. A Quimper, Raymond Keruzoré a été très important pour moi. C’est lui qui m’a fait comprendre qu’être pro était un rêve possible. Il a été dur avec moi mais il m’a fait comprendre que c’était possible. A Caen, Pascal Théault a  su aussi me donner envie d’entrainer même si à l’époque j’étais encore très jeune. Avec Christian Gourcuff, j’avais pris l’habitude de noter ce que je faisais à l’entrainement. Je lui posais aussi des questions. Je me rappelle d’une fois où j’avais fait un exercice à l’entrainement et lui avait ensuite demandé si je pouvais l’utiliser en U15. Il m’avait dit de l’adapter et d’essayer. C’est que j’avais fait  et cela avait  bien marché. Le lendemain nous en avions parlé et il avait conclu en me disant  « Tu vois cela montre qu’à quatorze ans on assimile plus qu’un adulte ! ». En fait je crois vraiment que j’ai reçu de tous mes éducateurs.

 

- Des joueurs de l’équipe A lors de leur bilan de fin de saison pensaient avoir manqué de concentration à des moments importants lors de certains matchs et que cela leur avait peut être couté la montée ? Penses –tu que ce genre de lacune soit facilement corrigeable chez un groupe amateur ?

  Ils sont objectifs. Les raisons de l’échec sont explicables. Ils étaient investis mais ont eu des manques de concentration. Ils ont déjà eu des réponses. Ensuite, tout est perfectible y compris la concentration. Cela s’apprend aussi à l’entrainement. Ceux que je dirige durent en général 1h15 à 1h30. Pour moi le « pendant » a beaucoup d’importance. L’entrainement n’est pas une « guinguette », même si les joueurs ne sont pas pros. Il y a des choses très importantes pour moi comme le respect des horaires et des gens. 

 

- Une des fiertés des GDR la saison dernière était  que 70% de l’équipe première étaient composés par des joueurs formés aux GDR,  Comptes –tu aussi suivre la formation et intégrer des jeunes en équipe A si tu en as l’opportunité ou penses-tu qu’en R1 il faille surtout bâtir un groupe avec des joueurs d’expérience et déjà rompus au niveau de R1 ? Du coup, Envisages-tu déjà des arrivées de nouveaux joueurs pour la saison prochaine ?

Aujourd’hui on ne peut pas tout révolutionner. Il ne faut pas faire venir une armada. Il faut maintenir la cohésion du groupe. On ne peut pas faire venir n’importe quel joueur. Je connais de bons joueurs qui n’arriveraient pas à s’intégrer et au final ça n’apporterait rien. Il faut que les nouveaux joueurs se fondent dans le moule. Il y aura de nouveaux joueurs. Combien ? Je ne sais pas. Les joueurs de Guipavas pourront se fondre dans le moule mais il faut qu’ils aient aussi l’envie d’aller au-dessus. Ils pourront aussi progresser avec des gars qui ont joué au-dessus. Après si un joueur de 19 ans peut jouer, il le fera car je serai attentif à la formation.

 

- Te fixes tu des objectifs avec les GDR pour la saison prochaine ? As-tu un plan de marche sur plusieurs saisons ?

 J’ai des objectifs personnels que je garde pour moi. Je ne me fixe pas de limites mais il faut être réaliste, à titre perso, j’ai besoin de travailler et d’observer pour progresser. Je vais d’ailleurs régulièrement à Rennes et Nantes voir des entrainements. Pour ce qui est des GDR, fixer des objectifs dès aujourd’hui serait hasardeux car je viens de prendre contact avec les joueurs. Je vais mettre en place un système de jeu et je vais voir comment ça réagit et s’il faut s’adapter on le fera. De toute manière, la saison prochaine sera dure car les GDR ont fini troisième cette saison, ils étaient tout proches de monter. Nous serons donc attendus à chaque match et il faudra répondre présent. 

 

Commentaires

Pl Equipe Pts Jo V N D Bp Bc Diff
1 Plabennec S 2 14 6 4 2 0 16 6 10
2 Plouzané ACF 2 14 6 4 2 0 14 6 8
3 Tregunc US 12 6 4 0 2 11 7 4
4 Concarneau US 2 12 6 4 0 2 12 7 5
5 Guipavas GDR 11 6 3 2 1 8 6 2
6 Plouvorn AG 10 6 3 1 2 6 3 3
7 Vannes OC 2 10 6 3 1 2 14 8 6
8 Ergué Gabéric PD 8 6 2 2 2 8 9 -1
9 Chateaulin FC 7 6 2 1 3 2 7 -5
10 Pontivy GSY 2 7 6 2 1 3 4 6 -2
11 Theix A 4 6 1 1 4 4 12 -8
12 Lorient CEP 4 6 1 1 4 7 14 -7
13 Saint Renan EA 2 6 0 2 4 8 15 -7
14 Auray FC 2 6 0 2 4 2 7 -5